Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair mise en examen pour « travail dissimulé »





Le 18 Janvier 2017, par Olivier Sancerre

Ryanair n'a pas la meilleure des réputations quand il s'agit de droit du travail. La compagnie aérienne low cost a été mise en examen le 10 janvier pour « travail dissimulé » au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Marseille.


Cette mise en examen concerne des faits s'étant déroulés de 2011 à 2014 à l'aéroport de Marseille. La justice française reproche à la compagnie aérienne d'avoir employé des salariés sous statut irlandais. Durant les périodes estivales, le groupe a stationné quatre avions chaque nuit à l'aéroport de Marseille-Marignane. 48 salariés quittaient alors leur poste, ils passaient la nuit sur le sol français, puis reprenaient leur travail le lendemain matin.

Ce mécanisme visait à « affilier artificiellement auprès des organismes sociaux irlandais » ces salariés qui avaient vocation à être déclarés en France, selon la justice. Ce qui signifie payer des cotisations. Le juge a placé la société sous contrôle judiciaire, cette dernière ayant dû s'acquitter d'un cautionnement de 5 millions d'euros. 

En 2014, l'entreprise irlandaise avait été condamnée pour des faits similaires couvrant la période de 2007 à 2010. Et avec à la clé, une condamnation de 8 millions d'euros. Ryanair avait annoncé en 2011 la fermeture de sa base à Marseille, témoigne une partie civile, mais l'entreprise a poursuivi ses activités tous les étés. La société avait expliqué à l'époque que cette base était un simple lieu d'embarquement et de débarquement de passagers.



Tags : ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook