Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair mise en examen pour « travail dissimulé »





Le 18 Janvier 2017, par

Ryanair n'a pas la meilleure des réputations quand il s'agit de droit du travail. La compagnie aérienne low cost a été mise en examen le 10 janvier pour « travail dissimulé » au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Marseille.


Cette mise en examen concerne des faits s'étant déroulés de 2011 à 2014 à l'aéroport de Marseille. La justice française reproche à la compagnie aérienne d'avoir employé des salariés sous statut irlandais. Durant les périodes estivales, le groupe a stationné quatre avions chaque nuit à l'aéroport de Marseille-Marignane. 48 salariés quittaient alors leur poste, ils passaient la nuit sur le sol français, puis reprenaient leur travail le lendemain matin.

Ce mécanisme visait à « affilier artificiellement auprès des organismes sociaux irlandais » ces salariés qui avaient vocation à être déclarés en France, selon la justice. Ce qui signifie payer des cotisations. Le juge a placé la société sous contrôle judiciaire, cette dernière ayant dû s'acquitter d'un cautionnement de 5 millions d'euros. 

En 2014, l'entreprise irlandaise avait été condamnée pour des faits similaires couvrant la période de 2007 à 2010. Et avec à la clé, une condamnation de 8 millions d'euros. Ryanair avait annoncé en 2011 la fermeture de sa base à Marseille, témoigne une partie civile, mais l'entreprise a poursuivi ses activités tous les étés. La société avait expliqué à l'époque que cette base était un simple lieu d'embarquement et de débarquement de passagers.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook