Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair : nouvel avertissement sur résultats





Le 21 Janvier 2019, par

Pour la deuxième fois en quatre mois, Ryanair a émis un avertissement sur résultats : les bénéfices durant l’exercice en cours seront moins élevés que prévu.


La première compagnie aérienne en Europe en termes de passagers transportés accuse le coup. L’entreprise a en effet émis un nouveau profit warning : les bénéfices sur l’exercice 2018-2019 (qui se clôt fin mars) devraient s’établir entre 1 et 1,1 milliard d’euros, au lieu des 1,35 milliard prévus au début de l’exercice. Ryanair avait déjà révisé les bénéfices attendus durant son année fiscale, avec une estimation entre 1,1 et 1,2 milliards d’euros : finalement, ce sera encore moins. La compagnie aérienne fait face à la guerre des prix qui secoue le secteur.

La baisse des tarifs sera plus importante que prévu : le secteur s’attendait à un recul de 2%, mais en bout de course elle s’établira à environ 7%. Avec des billets moins cher, ce sont les revenus par siège qui flanchent : chez Easyjet, ces revenus ont baissé de 1 à 5% sur le premier semestre. Les compagnies low cost rattrapent toutefois ces pertes avec un nombre de passagers en hausse : les voyageurs, alléchés par les prix à la baisse des billets, sont en effet plus nombreux. Ryanair prévoit ainsi transporter 142 millions de passagers sur l’exercice : c’est 9% de plus sur l’année.

Autre conséquence de la baisse des prix : les concurrents qui n’ont pas les reins financiers aussi solides que Ryanair vont soit disparaitre, soit chercher des repreneurs. C’est déjà le cas pour Flybe, Germania et Wow Air. D’autres préfèrent fermer des lignes, ce qui profitera aux compagnies qui peuvent affréter de nouveaux avions. Michael O’Leary, le patron de Ryanair, estime que ces prix bas constitueront finalement une bonne affaire pour l’entreprise, sur le moyen et le long terme.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook