Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Rythmes scolaires: la facture est salée





Le 19 Novembre 2014, par Jessie Convers

D'après une récente étude révélée par le journal Les Echos, les activités périscolaires coûtent en moyenne 2 millions d'euros aux communes interrogées.


les nouveaux rythmes scolaires coûtent 2 millions d'euros en moyenne aux villes interrogées dans le cadre de l'enquête
les nouveaux rythmes scolaires coûtent 2 millions d'euros en moyenne aux villes interrogées dans le cadre de l'enquête

Un mécontentement général

Mauvaise qualité des animations, sécurité des enfants, manque de locaux, procédures de gestion (52 % de non satisfaits) sont autant de remarques négatives faites par les 22 maires interrogés dans le cadre de l'enquête réalisée par l'AMGVF (Association des Maires des Grandes Villes de France). Des points litigieux auxquels s'ajoute le surcoût de l'opération : 2 millions d'euros en moyenne, sur l'ensemble de ces 22 villes, et ce, malgré les aides de l'Etat, de la CAF et parfois même des parents d'élèves qui sont obligés dans certains cas de financer les activités périscolaires. 

Quel avenir pour les nouveaux rythmes scolaires?

L'enquête tombe peu de jours avant le Congrès des maires. L'occasion sans doute pour l'Etat de s'expliquer sur l'avenir des nouveaux rythmes scolaires : si celui-ci ne pérennise pas ses aides, peu de communes seront capables de faire face aux dépenses que les activités périscolaires suscitent. Il faudra sans doute envisager d'autres sources de financement comme... celle des parents. 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook