Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SFR : chiffre d’affaires et nombre de clients en baisse





Le 11 Novembre 2016, par

SFR n’en a pas terminé avec sa descente aux enfers. Les résultats du troisième trimestre publiés par l’opérateur au carré rouge n’incitent pas vraiment à l’optimisme.


Le chiffre d’affaires du groupe au troisième trimestre a dévissé de 2,4% : il était de 2,87 milliards d’euros l’an dernier, il s’est établi à 2,8 milliards cet été. Cependant, ce résultat est un peu meilleur qu’au deuxième trimestre puisqu’il progresse de 1,1%. Pour le reste, c’est la soupe à la grimace pour l’opérateur.

SFR a en effet perdu 506 000 clients au troisième trimestre ; la base clientèle mobile est désormais de 14,5 millions. Sur le fixe, SFR perd aussi des abonnés, 75 000 sur le trimestre : le groupe compte désormais 6,16 millions de clients fixes. Dans les deux cas toutefois, le revenu mensuel moyen par abonné (Arpu) progresse, ce qui est une consolation : 23,4 euros pour un client mobile, 37,3 euros pour le fixe.

Ces chiffres interviennent alors que l’opérateur s’est lancé dans de lourds investissements pour rattraper son retard sur la 4G notamment (536 millions d’euros, soit 115 millions de plus qu’au troisième trimestre il y a un an). Le groupe est également engagé dans un plan de restructuration important, puisqu’il va se séparer de 5 000 personnes d’ici 2019. Là aussi, cela pèsera dans la trésorerie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sfr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook