Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SFR condamné pour publicité mensongère





Le 13 Novembre 2016, par

SFR ne joue pas la carte de la sincérité. L'opérateur télécom et fournisseur d'accès à internet a été condamné par le tribunal de commerce de Paris pour publicité mensongère, rapporte Le Figaro.


L'opérateur au carré rouge l'affiche en gros sur son site web : l'abonnement à internet ne coûte que 19,99 euros pour la première année, puis il passe à 34,99 euros ensuite. Sauf que l'entreprise « omet » de préciser qu'à cette somme, il faut ajouter 19,99 euros de plus pour bénéficier des mêmes services...

La facture revient donc à 54,88 euros par mois si l'on veut continuer à bénéficier des services de SFR Play ou Sport. Cette option, qui coûte normalement 19,99 euros, est offerte durant la première année, mais ce n'est plus le cas une fois la période promotionnelle terminée. Et évidemment, la publicité n'en dit rien.

Ce 9 novembre, le tribunal de commerce a donc estimé que cette campagne « basée sur des données inexactes, est volontairement trompeuse, qu’à l’orée de la période de fin d’année, et vu son caractère massif, elle crée un trouble manifestement illicite ». Par conséquent, SFR doit retirer sa campagne sous peine d'une astreinte de 10 000 euros par infraction constatée. Orange, le plaignant, recevra également 10 000 euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sfr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook