Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SFR condamné pour publicité mensongère





Le 13 Novembre 2016, par

SFR ne joue pas la carte de la sincérité. L'opérateur télécom et fournisseur d'accès à internet a été condamné par le tribunal de commerce de Paris pour publicité mensongère, rapporte Le Figaro.


L'opérateur au carré rouge l'affiche en gros sur son site web : l'abonnement à internet ne coûte que 19,99 euros pour la première année, puis il passe à 34,99 euros ensuite. Sauf que l'entreprise « omet » de préciser qu'à cette somme, il faut ajouter 19,99 euros de plus pour bénéficier des mêmes services...

La facture revient donc à 54,88 euros par mois si l'on veut continuer à bénéficier des services de SFR Play ou Sport. Cette option, qui coûte normalement 19,99 euros, est offerte durant la première année, mais ce n'est plus le cas une fois la période promotionnelle terminée. Et évidemment, la publicité n'en dit rien.

Ce 9 novembre, le tribunal de commerce a donc estimé que cette campagne « basée sur des données inexactes, est volontairement trompeuse, qu’à l’orée de la période de fin d’année, et vu son caractère massif, elle crée un trouble manifestement illicite ». Par conséquent, SFR doit retirer sa campagne sous peine d'une astreinte de 10 000 euros par infraction constatée. Orange, le plaignant, recevra également 10 000 euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sfr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook