Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : 2 milliards de minutes de retard chaque année





Le 16 Mars 2017, par

Voilà qui devrait conforter le sentiment des voyageurs qui estiment que le service de la SNCF n’est pas assez ponctuel : l’AQST «(Autorité de la Qualité de Service dans les Transports) qui dépend du ministère du Développement Durable, a publié une étude sur les retards de la SNCF. L’Autorité a compté le retard cumulé par les trains nationaux, régionaux et à grande vitesse du transporteur public.


cc/pixabay
cc/pixabay
L’AQST n’avait pas l’intention d’accabler la SNCF mais d’avoir une vision claire du service français en comparaison du service des autres pays européens. En effet, alors que ces derniers comptent comme retard tout train étant arrivé avec plus de 5 minutes de retard à destination, la SNCF a un calcul propre : ne sont comptés comme « en retard » que les trains ayant plus de 5 minutes de retard pour des voyages de moins d’une heure et demi, ceux ayant plus de 10 minutes de retard pour un trajet compris entre 1h30 et 3h et ceux ayant plus de 15 minutes de retard si le trajet est supérieur à 3h.

L’AQST a donc décidé de prendre le calcul le plus simple : dès lors que le train a plus de 5 minutes de retard, il est considéré comme non ponctuel. Cumulées, ces minutes de retard, atteignent le nombre faramineux de plus de 2 milliards par an. Mises bout à bout, ces minutes représentent 3 800 ans : c’est ce que perd chaque année l’ensemble des voyageurs de la SNCF.

Naturellement, l’AQST a également chiffré ces retards en termes économiques : ils coûteraient près de 1,5 milliard d’euros par an aux Français. Mais que ces derniers se rassurent : si la SNCF, selon ce calcul, a une ponctualité de 80,3 % (contre 90 % selon ce qu’annonce le transporteur en fonction de son calcul propre), elle n’est pas la pire. Les trains italiens ne sont ponctuels qu’à 74,5 % et même 74,1 % pour les trains allemands.

Les Japonais, eux, sont fidèles à leur réputation : 98 % des trains arrivent à l’heure dans l’archipel.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel
















Rss
Twitter
Facebook