Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : 55% de réservations en moins pour Noël





Le 18 Novembre 2020, par Olivier Sancerre

Ce Noël ne sera pas comme les autres pour la SNCF. La situation sanitaire inédite pourrait retenir des millions de Français à ne pas voyager, ce qui explique la chute brutale des réservations cette année.


SNCF : chute des réservations

La SNCF a mis les petits plats dans les grands en cette fin d'année pour tenter de séduire les voyageurs, refroidis par la crise sanitaire. Tous les billets sont ainsi remboursables sans conditions et l'entreprise publique va faire circuler la totalité de ses trains… Si toutefois la situation sanitaire le permet. Le nœud du problème est là pour le transporteur. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé que le pic épidémique était passé, mais il a aussi redoublé de prudence : les cas de contamination et les hospitalisations sont toujours très élevés.

Dans ces conditions, les réservations sont au plus bas. Europe 1 rapporte qu'elles sont 55% moins élevées par rapport à un mois de novembre habituel. Habituellement, le lancement des réservations pour les trains de Noël début octobre représente un événement, avec une hausse sensible des visites sur le site web de l'entreprise afin de réserver le meilleur horaire. Cette année, pas d'engorgement en vue pour les raisons que l'on sait.

Messages contradictoires de la part du gouvernement

Le gouvernement a envoyé des signaux contradictoires. La semaine dernière, durant une conférence de presse, Jean Castex a ainsi annoncé qu'il était encore trop tôt pour réserver un train pour Noël. Puis, quelques jours plus tard, c'était son ministre de la Santé qui déclarait une amélioration de la situation sanitaire… Des messages contradictoires dans lesquels il est difficile de s'y retrouver.

Jean-Baptiste Djebbari a ajouté à la cacophonie en indiquant sur BFM TV que la SNCF devait se tenir prête à la mi-décembre : le gouvernement pourrait donner son « go sanitaire » pour faire circuler 100% des trains. « Je leur ai demandé d'ouvrir à la réservation tout de suite de manière à donner de la présivibilité », a ajouté le ministre délégué aux Transports. Ce dernier a néanmoins rappelé que la situation était « fragile » mais que tout était en ordre de marche pour éviter d'être pris au dépourvu.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook