Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : Guillaume Pepy plaide pour des TGV à un seul niveau





Le 19 Mai 2019, par Olivier Sancerre

La SNCF a besoin de trains à un seul étage pour mieux desservir les territoires, selon Guillaume Pepy, le patron de l’entreprise.


Le TGV, c’est aussi un outil d’aménagement du territoire, a concédé Guillaume Pepy dans une interview au Parisien. Or, il n’est pas utile de desservir des lignes qui ne sont pas engorgées avec des trains à deux étages. « Du gâchis d’argent public », soutient le patron de la SNCF, qui se défausse sur Alstom : « Alstom ne construit plus depuis 1993 que des TGV à deux étages. Donc on achète que des jumbos qui peuvent emporter entre 515 et 650 passagers. On ne peut pas mettre un TGV 'jumbo' en milieu de journée et courir le risque de n'avoir que 70 personnes à bord ». 

Pas question pour autant de renoncer aux TGV à deux niveaux pour les lignes saturées. Mais Guillaume Pepy plaide pour une gestion plus fine des trains sur les lignes moins encombrées : « je pense qu'il faut qu'on réfléchisse en France à la possibilité d'avoir non plus uniquement des TGV Jumbo de plus de 500 places, mais également des TGV de 300 places qui seraient moins chers à l'achat ». Il n’y a que la France qui ait des TGV à deux niveaux, souligne-t-il. Ces trains ont permis de faire baisser les prix, mais « si l'on veut une desserte plus fine du territoire, il nous faut des TGV de moins grande capacité ». Et pas uniquement des « A380 », le très gros porteur d’Airbus.

« si on fait par exemple du Lyon-Montpellier ou du Lyon-Strasbourg, est-ce qu'il ne faut pas réfléchir à avoir plusieurs modèles de TGV, et notamment un modèle qui ne soit pas un A380 ? », illustre Guillaume Pepy. La SNCF a toutefois commandé à Alstom 100 TGV à deux niveaux qui pourront emporter avec eux jusqu’à 740 passagers. L’entreprise va également réformer le système des péages payés par les opérateurs à SNCF Réseau afin de favoriser la desserte de villes moyennes.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook