Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : l'État efface 10 milliards d'euros de dette





Le 6 Janvier 2022, par La rédaction

La SNCF peut compter sur les ressources de l'État pour apurer le passif. Ce dernier a en effet effacé 10 milliards d'euros de dettes de l'entreprise publique, comme prévu par la réforme ferroviaire de 2018.


Apurer les comptes

Un gros poids en moins. L'État continue d'apurer les comptes de la SNCF, avec l'effacement de 10 milliards d'euros de dettes effectué en toute fin d'année, comme l'a confirmé le ministère de l'Économie. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la réforme ferroviaire de 2018, dans laquelle les pouvoirs publics s'étaient engagés à effacer un total de 35 milliards d'euros de dette. C'est d'ailleurs le dernier coup d'éponge puisque les compteurs étaient à 25 milliards d'euros jusqu'à présent.

Ce nouvel effacement concerne plus particulièrement le gestionnaire des voies, SNCF Réseau. Il tombe à point nommé, après deux années pandémiques qui ont été difficiles pour le transporteur. En 2020, l'entreprise a accumulé 3 milliards d'euros de pertes, et l'année 2021 a été compliquée entre les confinements et les restrictions sanitaires. Au premier semestre, elle affichait ainsi des pertes à hauteur de 780 millions d'euros.

Pas de nouvelle aide de l'État

Malgré ce contexte de crise sanitaire qui l'oblige à réduire ses activités, la SNCF a assuré qu'elle ne demanderait pas de nouveau l'aide de l'État. Pour rééquilibrer la trésorerie du groupe, l'entreprise va se financer sur les marchés. Et un programme de cession d'actifs permet d'améliorer la situation financière : la vente d'Ermewa (location de wagons de fret) l'an dernier a permis d'encaisser plus de 3 milliards d'euros.

Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, a expliqué il y a quelques mois que son objectif était de parvenir à l'équilibre financier dès cette année, ce qui était convenu avec l'État dans la réforme ferroviaire de 2018. Pour y parvenir, l'entreprise veut développer son chiffre d'affaires, mais avec la crise sanitaire qui se poursuit et s'amplifie, cela semble plus compliqué que prévu.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook