Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : la mobilisation contre la réforme ferroviaire au plus bas





Le 27 Juin 2018, par

Ce mercredi 28 juin marque la fin de l’ultime séquence de grève à la SNCF contre la réforme ferroviaire. Les cheminots n’ont pas été particulièrement mobilisés.


Mobilisation particulièrement faible pour cette première journée de la dernière séquence d’une grève qui a compté en tout plus de trente jours d’arrêt de travail, répartis sur trois mois. Depuis le début du mois d’avril, les quatre principaux syndicats de la SNCF sont vent debout contre le projet de réforme ferroviaire et à raison de deux jours tous les cina jours, ont voulu engager un bras de fer contre le gouvernement. Le calendrier de la grève était connu, la SNCF a pu s’organiser tout comme les usagers ; si les perturbations ont été pénibles à gérer pour les voyageurs, finalement elles n’ont pas été si fortes au quotidien. Finalement, le soutien du public envers les grévistes a baissé de manière sensible.

De son côté, le projet de réforme a suivi son cours parlementaire, le texte ayant été amendé puis définitivement voté. Emmanuel Macron a même signé ce mercredi ce « nouveau pacte ferroviaire » dont les dispositions vont pouvoir se mettre en place. « Cette nouvelle page qui s'ouvre aujourd'hui pour notre système ferroviaire est importante, c'est une transformation profonde », a déclaré le chef de l’État. Une manière solennelle de mettre un point final à cette loi... même si certains syndicats ne l’ont toujours pas accepté, malgré la mobilisation de plus en plus faible.

Aujourd’hui, le taux de grévistes est passé sous les 9%, à 8,43% seulement. Du jamais vu depuis le début du mouvement. 32,1% des conducteurs ont fait grève, 28,5% chez les contrôleurs et 11,3% pour les aiguilleurs. Mais la CGT Cheminots et SUD Rail ne veulent pas relâcher la pression : un nouveau préavis de grève a ainsi été émis pour les 6 et 7 juillet, en plein départ de vacances... Pas de quoi relever la popularité des organisations syndicales auprès du grand public, et surtout un mouvement qui suscite l’incompréhension alors que la loi a été signée.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook