Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : une aide de l'État de plusieurs milliards d'euros





Le 23 Juillet 2020, par La rédaction

La SNCF, particulièrement touchée par la crise sanitaire et les mesures de restriction des déplacements, va recevoir une aide massive de l'État.


Des milliards de pertes pour la SNCF

La crise du coronavirus a représenté une perte de 4 milliards d'euros pour la SNCF, a affirmé Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF. En y ajoutant le mouvement social contre la réforme des retraites de l'an dernier, le manque à gagner pour le transporteur s'établit à 5 milliards d'euros. Autant dire que l'entreprise publique a un besoin urgent de liquidités. Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a expliqué au Figaro que l'État allait être au rendez-vous « à hauteur de plusieurs milliards d'euros ».

Le gouvernement n'a cependant pas précisé la manière dont cette aide allait se concrétiser. Il a cependant lancé quelques pistes : « Plusieurs options sont sur la table: la recapitalisation du groupe ou la reprise d'une part complémentaire de la dette, par exemple ». Les arbitrages ne sont pas encore rendus, souligne-t-il, en indiquant tout de même qu'il est toujours possible de « panacher les solutions ». Ce qui est certain en revanche, c'est que si l'État investit des « sommes considérables », il attend en retour une « performance économique, environnementale et sociale de haut niveau » à la SNCF.

Investissements et rénovation

Le ministre entend obtenir un réseau ferroviaire modernisé d'ici dix ans, « de telle sorte que l'on puisse faire circuler sans accroc des trains de voyageurs, de jour comme de nuit, ainsi que des trains de marchandises. Pour cela, il faut maintenir le cap de la réforme de 2018, c'est-à-dire un investissement de plusieurs milliards d'euros par an jusqu'en 2022 pour régénérer le réseau ferré ».

D'ici deux ans, le gouvernement entend relancer « deux trains de nuit supplémentaires », par exemple sur la ligne Paris-Nice. Des cofinancements conséquents sont prévus pour la rénovation des petites lignes. Par ailleurs, le fret ferroviaire devra être relancé, notamment en baissant le coût des péages pour les entreprises opérant sur le réseau national. L'État veut faire en sorte que les comptes de la SNCF reviennent à l'équilibre « dans les meilleurs délais ». Pas question donc de « fabriquer de la dette », comme le martèle Jean-Baptiste Djebbari.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook