Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

SNCF : vers de nouvelles discussions en mai





Le 7 Mai 2018, par Olivier Sancerre

Il y aura de nouvelles discussions entre le gouvernement et les syndicats de la SNCF en grève depuis quelques semaines. C'est l'un des enseignements de la rencontre entre Edouard Philippe et les organisations de cheminots ce 7 mai.


Le Premier ministre reçoit ce lundi les principaux acteurs du mouvement qui paralyse la SNCF par intermittence. Plusieurs dossiers sont sur la table, mais Edouard Philippe a prévenu : pas question de revenir sur l'ouverture à la concurrence, la réorganisation de l'entreprise et sur la fin du recrutement au statut. Il reste néanmoins du grain à moudre, à commencer par la dette : la reprise par l'État sera « substantielle », s'est fait confirmer l'UNSA. Matignon n'a pas donné de chiffres plus précis, même si l'équilibre financier est prévu pour 2022.

Autre question d'importance, la convention collective nationale du secteur ferroviaire, qui prendra la main après la fin du recrutement au statut. Selon l'UNSA toujours, les cheminots ont obtenu de « prioriser les travaux », ce qui permettrait de dépasser la date du 1er janvier 2020, au-delà de laquelle la fin du recrutement est prévue. Mais il n'y a toujours pas en l'état de « garanties suffisamment précises », regrette le syndicat. Pour la CFDT, cette réunion a permis de s'inscrire dans une deuxième phase des négociations. Laurent Berger explique : « Il n'y aura pas de retour sur ce qui est déjà passé à l'Assemblée nationale, mais on va pouvoir formuler des propositions ».

En l'occurrence, le projet de loi passe en lecture au Sénat à la fin du mois. Le gouvernement pourra y introduire des amendements afin d'intégrer des propositions des syndicats. Tout cela n'a guère convaincu la CGT, pour qui « la grève se poursuit », a expliqué le secrétaire national CGT-Cheminots Laurent Brun. Il reste « trois semaines pour interrompre le processus parlementaire », a-t-il affirmé.



Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook