Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Safety Systems Group se refinance afin de poursuivre sa croissance externe





Le 4 Mai 2022, par La Rédaction

Fin avril, le spécialiste des services connectés pour la mobilité, Safety Systems Group, a obtenu un prêt du gestionnaire d’actifs Tikehau Capital. Ce dernier a structuré une dette unitranche s’élevant à 240 millions d’euros. Un montant qui aidera Safety Systems Group à poursuivre sa politique de croissance externe. Celle-ci avait déjà été accélérée en 2015 par l’entrée du fonds HLD, cofondé par Jean-Bernard Lafonta, toujours présent au capital de la société.


Fondé en 2005 par Fabien Pierlot, Safety Systems Group est un pionnier en Europe des services connectés à destination des automobilistes. Employant 360 collaborateurs et affichant un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros, le groupe doit l’essentiel de sa croissance à Coyote, une solution d’assistance à la conduite sur abonnement en France et en Europe qui recense aujourd’hui 5 millions de membres.

Propriétaire de Tracker, Safety Systems Group est également le seul à proposer aux conducteurs un service de localisation de voitures et d’engins de chantier volés. Fabien Pierlot possède aussi Coyote Secure (service de récupération des véhicules volés) et Coyote Fleet (solution de gestion de flottes automobiles et de géolocalisation dédiée aux entreprises). Un large panel d’offres qui fait de Safety Systems Group l’un des plus gros agrégateurs européens de données routières.

Par ailleurs, afin de développer l’activité de son groupe, Fabien Pierlot a pu compter sur les moyens financiers et opérationnels de partenaires extérieurs comme HLD. Créé par Jean-Bernard Lafonta, HLD est un fonds d’investissement européen qui gère un portefeuille rassemblant 18 grandes entreprises. Au sortir d’un MBO daté de 2015, le fonds de Jean-Bernard Lafonta est devenu actionnaire minoritaire de Safety Systems Group, soit un soutien à hauteur de 20%. Au cours de l’opération, les fondateurs de Coyote Fabien Pierlot et Jean-Marc Van Laethem avaient alors récupéré le contrôle de leur société à hauteur de 80%. De son côté, Jean-Bernard Lafonta avait alors insisté sur la « logique d’investissement  » qui fondait cette montée au capital. Avec pour objectif notable l’« européanisation » des services de Coyote. Sept ans plus tard, le groupe de Jean-Bernard Lafonta et ses équipes est toujours aux côtés de la société, devenue Safety Systems Group.

En début d’année, Fabien Pierlot a décidé de consolider le marché de son groupe en remettant à plat sa structure de financement. Pour ce faire, il s’est tourné vers la banque d’investissement internationale DC Advisory, qui s’est chargée d’organiser des enchères auprès de différents acteurs de la dette privée.

Parmi la dizaine de fonds de dette unitranche séléctionnées par DC Advisory, Fabien Pierlot a privilégié le gestionnaire d’actifs Tikehau Capital. Cet investisseur paneuropéen est un prêteur historique de Safety Systems Group dans la mesure où il avait déjà mis en place une dette unitranche il y a 4 ans.

Cette nouvelle dette unitranche portable permet d’atteindre un package de financement d’un montant total de 240 millions d’euros. « Cet apport nous permettra de focaliser notre développement sur les solutions de sécurité dédiées à la mobilité. Nous ciblons, dans les prochaines années, des opérations de croissance externe sur des sociétés concurrentes et/ou complémentaires ainsi que sur des spécialistes du traitement de la data. L’ambition est de doubler de taille rapidement », précise Fabien Pierlot.  



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook