Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Salaires : les hommes touchent toujours plus que les femmes





Le 5 Juillet 2017, par

L'écart de salaires entre les hommes et les femmes est toujours aussi important, du moins était-ce le cas en 2014, l'année visée par l'Insee. Le rapport de l'institut des statistiques a calculé qu'à poste égal, le salaire d'une femme était de 14% plus faible que celui d'un homme.


Dit autrement, quand un homme touche 100 euros, une femme qui occupe le même poste est rémunérée 86 euros seulement. L'Insee désamorce toutefois une partie de la polémique liée à ce différentiel, en indiquant que cet écart peut s'expliquer par différents facteurs en faveur des hommes : niveau de qualification, de diplôme, type de travail… Tout cela joue, il y a par exemple moins de femmes à des postes de cadres, alors qu'elles sont plus nombreuse que les hommes à travailler à des postes proposant des salaires inférieurs.

Ces facteurs pèsent lourd dans la différence de rémunération avec les hommes, mais l'Insee note tout de même qu'une fois ces paramètres pris en compte, les inégalités salariales, les vraies, celles qui ne se justifient en aucune raison, pèsent pour 8% de la rémunération. En 1995, cet écart était un gouffre puisqu'il était de 12%. On le voit, les choses s'améliorent… mais trop lentement.

Il existe des phénomènes sociaux difficiles à réduire à néant ; c'est le cas pour ces employeurs qui accordent plus facilement des hausses de salaires pour les cadres masculins, alors qu'ils se font tirer l'oreille pour leurs homologues féminines. Ces dernières ont aussi tendance à demander moins souvent des augmentations. Enfin, l'expérience professionnelle des femmes est tout simplement moins valorisée que celles des hommes. On le voit, il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour effacer enfin les différences salariales entre hommes et femmes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook