Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Salaires : patrons du CAC40 vs patrons américains





Le 11 Mai 2017, par

Le journal La Tribune a publié, le 10 mai 2017 , son enquête exclusive réalisée avec Stacian sur les salaires des grands patrons du CAC40. Encore une fois les salaires des patrons français dépassent de loin le million d’euros mais ils ne sont pas du tout comparables à ceux des patrons des grandes entreprises américaines. Ces derniers touchent des sommes plus de 20 fois supérieures à leurs homologues français.


cc/pixabay
cc/pixabay
Au total, en 2016, les entreprises du CAC40 ont versé, selon l’enquête de La Tribune avec Stacian, 178 millions d’euros. La rémunération moyenne est en hausse en 2016 à 4,5 millions d’euros contre 4,2 millions en 2015 mais la rémunération la plus élevée est en forte baisse. En 215, c’était Olivier Brandicourt, arrivé à la tête de Sanofi, qui avait touché le salaire le plus élevé : 16,76 millions d’euros. Selon l’article de La Tribune publié le 10 mai 2017, en 2016 c’est Georges Plassat, PDG de Carrefour, qui arrive en tête avec une rémunération totale de 9,730 millions d’euros.
Suivent, dans le top 3 : Olivier Brandicourt (Sanofi) avec 9,66 millions d’euros et Jean-Paul Agon (L’Oréal) à 8,7 millions. Des sommes très élevées mais qui paraissent ridicules lorsqu’on les compare aux patrons les mieux payés des Etats-Unis.
Alors qu’en France les rémunérations millionnaires des patrons du CAC40 ne manquent pas d’être critiquées, aux Etats-Unis la situation est bien différente. Le 10 mai 2017, le magazine Bloomberg dévoile le classement des 10 patrons les mieux payés outre-Atlantique en 2016 et on remarque immédiatement que les sommes n’ont rien à voir.
C’est Marc Lore, à la tête du géant Wal-Mart, qui prend la tête du classement. Il a touché 236,8 millions de dollars en 2016. Il distance Tim Cook, PDG d’Apple, qui n’a touché « que » 150 millions de dollars ou encore John S. Weinberg, à la tête de Evercore Parnters, et ses 123,9 millions.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook