Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Samsung : le Galaxy Note7 interdit de vol





Le 17 Octobre 2016, par

Deux mois après son lancement, et suite à une série d'incidents aux États-Unis et en Asie, Samsung a décidé la mort dans l'âme d'arrêter la commercialisation et la production du Galaxy Note7. Mais le constructeur n'est pas au bout de ses peines.


Car il lui faut maintenant récupérer tous les exemplaires du smartphone encore dans la nature. Le premier rappel, lancé début septembre, concernait 2,5 millions d'unités qui n'ont pas toutes été récupérées, loin s'en faut. Et même si les risques sont limités, certains modèles présentent toujours des risques d'explosion et de combustion spontanée.

En plus des éventuelles poursuites judiciaires, Samsung doit aussi faire face aux interdictions d'utilisation qui se multiplient un peu partout. Après les États-Unis, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, les autorités aériennes japonaises qui a décidé d'interdire l'usage du Galaxy Note7 en vol. Les utilisateurs du smartphone qui refusent de retourner l'appareil en seront pour leurs frais : soit ils abandonnent leur Note7 avant d'embarquer, soit ils ne volent pas tout simplement.

Et les contrevenants font face à de lourdes amendes si jamais ils se font pincer en cabine à transporter un Galaxy Note7. Aux États-Unis, Samsung propose un rabais de 100 $ sur un nouveau smartphone en remplacement du Note7, en plus du remboursement de l'appareil défectueux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : samsung

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook