Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Samsung repousse le lancement de son smartphone pliable





Le 23 Avril 2019, par François Lapierre

Samsung voulait marquer l’histoire de la téléphonie en lançant le premier smartphone à écran pliable. C’est raté : le lancement du Galaxy Fold a été repoussé de plusieurs semaines.


Au mois de février, Samsung faisait l’événement en présentant le Galaxy Fold, un smartphone équipé d’un écran pliable : ouvert, l’appareil ressemble à une petite tablette ; fermé, c’est un téléphone doté d’un second écran, plus petit. L’événement a soulevé un certain enthousiasme auprès des plus technophiles… et des plus fortunés, puisque le prix du smartphone a été fixé à près de 2 000 dollars (2 020 euros en France). Toutefois, le constructeur coréen était parvenu à faire sensation. Mais Samsung a ensuite joué de malchance.

Avant le lancement, prévu le 26 avril aux États-Unis et le 4 mai en Europe, l’entreprise a livré plusieurs unités à des testeurs et des influenceurs. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que de sérieux problèmes de fiabilité voient le jour et fassent le tour d’internet : écran fragile, mauvais fonctionnement, communication hasardeuse (plusieurs testeurs ont tenté de retirer ce qui s’apparentait à un film protecteur, alors que c’était un élément intégré à l’écran).

Devant cette communication très négative, Samsung a décidé de repousser le lancement du Galaxy Fold. Une nouvelle date sera connue « dans les prochaines semaines », le temps pour le groupe de résoudre le gros des problèmes. Pour un appareil qui ayant nécessité des années de développement, et qui devait servir de fleuron technologique pour Samsung, c’est un véritable camouflet. Ce n’est pas la première fois que l’entreprise fait face à un fiasco industriel : il y a trois ans, elle orchestrait le rappel de tous les Galaxy Note 7 en circulation : ces derniers avaient tendance à partir en fumée…



Tags : samsung

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook