Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Satisfecit du FMI pour l'économie française





Le 6 Juin 2018, par

Le FMI dresse un satisfecit au gouvernement français mis en place par Emmanuel Macron. Dans sa revue annuelle de l'économie française, le Fonds monétaire international salue la tendance globalement positive suivie par l'Hexagone.


Les conclusions préliminaires de cette revue annuelle soulignent la position de « chef de file » de la France dans les réformes en Europe. Avec son programme « ambitieux » de réformes, le gouvernement se concentre sur les « principaux problèmes » de l'économie française. Il s'agit désormais de maintenir ce rythme de réformes et de mettre sur pied celles à venir. Il en faudra à l'exécutif pour « s'attaquer aux problèmes structurels qui subsistent et accroître la résilience aux chocs », indique le FMI. Le Fonds, qui n'a pas encore donné ses prévisions de croissance pour l'année, estime certes que la tendance est « globalement positive », mais qu'il existe des nuages à l'horizon.

Tensions commerciales avec les États-Unis, érosion de la confiance en Europe, incertitude géopolitique sont des risques qui pèsent sur l'économie tricolore comme sur bien d'autres. La croissance française devrait néanmoins demeurer « solide », mais sans doute pas aussi forte que celle enregistrée l'an dernier (2,3%). Les précédentes estimations du FMI annonçaient une progression du PIB de 2,1% pour 2018, et 2% pour 2019. Elles pourraient être revues à la baisse. La situation demeurant favorable, le FMI invite la France à poursuivre sa mue, au travers de l'application des réformes du marché du travail, de la formation professionnelle, de l'apprentissage. 

Des « mesures supplémentaires » sont également attendues par l'institution, comme la refonte des aides sociales, l'ouverture à la concurrence plus large des professions réglementées (comme les pharmacies). Le FMI demande également des précisions sur les objectifs budgétaires du gouvernement, et surtout sur la manière donc Paris compte parvenir à les réduire dans les proportions annoncées.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fmi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook