Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Scopelec : des centaines de postes supprimés à cause de la perte d'un contrat avec Orange





Le 7 Juillet 2022, par Olivier Sancerre

Orange a arrêté son contrat avec Scopelec, spécialiste de la pose de fibre optique et de l'entretien du réseau cuivre. Résultats : des centaines de postes vont être supprimés au sein de la plus ancienne coopérative de France.


Perte du principal client

Scopelec assure n'avoir pas vu le coup venir. En fin d'année dernière, Orange a arrêté le contrat qui liait l'opérateur historique au groupe depuis 1973, date de création de l'entreprise. En raison de la perte de ce contrat, Scopelec va procéder au licenciement de « plusieurs centaines de ses salariés » et va chercher à mettre en place « une restructuration sociale respectant au mieux ses engagements sociétaux dans le cadre de la procédure de sauvegarde », selon un communiqué.

Le contrat avec Orange représentait environ 150 millions d'euros par an, soit 40% du chiffre d'affaires annuel de l'entreprise (475 millions en 2021). Les effectifs de Scopelec sont de 3.600 salariés, qui détiennent 74,8% du capital du groupe, ce qui en fait au passage la plus vieille coopérative française. 

Des centaines de postes supprimés

La perte de ce contrat a déjà provoqué le départ d'un millier de salariés, soit des départs naturels, soit des reclassements dans d'autres entreprises du secteur (700). Scopelec a annoncé un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui devrait être validé en septembre. Il concernera de 500 à 550 salariés, c'est moins que les 800 postes supprimés évoqués jusqu'à présent. 

Ces suppressions d'emplois concerneront plusieurs régions, dont la Normandie, la Charente, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitane ou encore l'Auvergne-Rhône-Alpes. Thomas Foppiani, le président du directoire, a déjà annoncé son propre départ. La direction salue son travail, et notamment « pendant les sept derniers mois tendus qui l’ont vu œuvrer à une solution avec l’Etat et Orange afin de faire valoir les droits légitimes de Scopelec ».



Tags : orange

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook