Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sécurité informatique : la faille Spectre est de retour





Le 4 Mai 2021, par Paolo Garoscio

La faille Spectre avait secoué le monde de la sécurité informatique en 2018, lorsqu’elle avait été révélée au grand jour. Une vulnérabilité majeure qui touchait tous les ordinateurs en circulation à l’époque. En ce mois de mai 2021, elle fait son grand retour, dans une version encore plus complexe et difficile à résoudre.


Spectre : la faille qui touche tous les ordinateurs du monde entier

Pixabay/magnascan
Pixabay/magnascan
Lorsque, le 3 janvier 2018, les failles Spectre et Meltdown étaient dévoilées par des chercheurs informatiques, ce fut quasiment la panique. Et pour cause : les deux vulnérabilités concernaient les processeurs Intel et AMD en circulation, quasiment sans exceptions. Et, selon les chercheurs, la faille était exploitable à la fois pour récupérer des informations sur les ordinateurs ciblés et pour en prendre le contrôle.

Intel et AMD ont déployé de nombreux correctifs pour combler la faille, non sans quelques soucis de puissance. Mais l’affaire semblait résolue jusqu’à la publication, le 3 mai 2021, d’une nouvelle recherche de la part des universités de Virginie et de Californie. Non seulement la faille Spectre existe toujours, mais cette fois la combler s’annonce plus compliqué.

Une nouvelle faille Spectre qui touche les processeurs récents

La nouvelle vulnérabilité dévoilée dans l’article « I See Dead µops » concerne les processeurs Intel produits depuis 2011 et les processeurs AMD produits depuis 2017 : en somme, la quasi-totalité des processeurs qui disposent d’un cache micro-op. Cette technologie a permis à Intel et AMD d’augmenter considérablement la puissance de leurs processeurs car certaines instructions sont traitées de manière plus rapide.

Or, selon le chercheurs, combler la vulnérabilité conduirait de facto à une baisse de puissance, alors que c’est justement le nerf de la guerre entre les deux géants. AMD et Intel sont donc devant un dilemme : combler la faille et réduire la puissance de leurs puces, ou laisser les processeurs vulnérables à des attaques complexes mais réalisables.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook