Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sécurité, mouvements sociaux : panique dans le secteur du tourisme





Le 30 Mai 2016, par

Les mouvements sociaux qui perturbent l’activité économique en France et provoquent de sérieuses difficultés dans les transports sont très mal perçus par les voyageurs étrangers. Le secteur du tourisme tire la sonnette d’alarme.


L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) a annoncé des réservations en baisse de 20 à 50% par rapport à la même période de l’an passé. De fait, les anticipations sont très mauvaises pour cet été. Le revenu par chambre est déjà en baisse de 12% sur Paris, durant les quatre premiers mois de l’année. Les hôtels de luxe (5 étoiles et les palaces), le recul est encore plus sensible avec -16% : ce sont ces établissements qui sont les plus touchés par l’absence de la clientèle étrangère.

Les touristes japonais font particulièrement défaut. Au premier trimestre, cette clientèle très prisée par le secteur du tourisme a chuté de 56%. Le podium se complète des Russes (-35%) et les Chinois (-13,9%). Les attentats de novembre expliquent cette peur des voyageurs étrangers, mais aussi les mouvements sociaux et les images de guerre civile diffusées partout dans le monde.

L’Euro de football, qui débute le 10 juin, sera une bouffée d’air frais dans un secteur qui souffre tout particulièrement. En espérant que les différents conflits sociaux s’éteignent d’ici là : un mouvement des pilotes d’Air France commence à se profiler…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook