Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sécurité sociale : le déficit va atteindre 11,7 milliards d’euros en 2014





Le 29 Septembre 2014, par

Une bien mauvaise note pour Marisol Touraine, ministre de la Santé. D’après le quotidien économique Les Echos, le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 11,7 milliards d’euros cette année. Loin de se réduire, la dette s’aggrave.


@Shutter
@Shutter

C’est de pire en pire. Prévu pour être ramené à 10 milliards d’euros en 2014, le déficit de la Sécurité sociale devrait finalement atteindre près de 12 milliards d’euros cette année, rapportait lundi 29 septembre le quotidien économique Les Echos. La bonne nouvelle, c’est que le déficit se réduit, un peu, mais surtout moins vite que ce qui était prévu.

 

Le journal rapporte que le gouvernement a raté un autre de ses objectifs, à savoir ramener le déficit de la Sécu à 10 milliards d’euros. Cet objectif est aujourd’hui revu à la hausse, de 1,7 milliard d’euros. Moralité, cette année, la Sécurité sociale ne devrait perdre « que » 11,7 milliards d’euros. De quoi éloigner également les objectifs envisagés pour 2015. 

 

L’an prochain, le gouvernement qui tablait sur un déficit de 7,1 milliards d’euros devra sans doute se contenter d’un chiffre compris entre 10 et 10,3 milliards d’euros. Sous réserve que tout se passe bien d’ici là, ce qui n’est évidemment pas gagné. Les analystes estiment à ce sujet que pour atteindre l’équilibre des comptes, la Sécurité sociale devra attendre 2018, voire 2019. 

 

Pour tendre vers cela, le gouvernement prévoirait de tailler dans la branche famille de la Sécurité sociale. En effet, l’équipe de Manuel Valls a environ 2 milliards d’euros à trouver. Elle compterait pour cela aller puiser 200 millions d’euros de plus dans les aides à la famille, ce qui porte les réductions budgétaires de cette branche à 1 milliard d’euros tout rond. Reste à trouver un second milliard…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook