Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sephora interdit d'ouverture nocturne sur les Champs Élysées





Le 26 Septembre 2014, par

Le recours au travail nocturne ne saurait être « inhérent à l'activité » de Sephora, a estimé la Cour de cassation dans un arrêt qui fait figure d'épilogue dans cette bataille qui met aux prises d'un côté le parfumeur et des salariés favorables au travail de nuit, et les syndicats qui s'y opposaient.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La Cour de cassation donne donc raison aux syndicats qui soutenaient que le magasin Sephora sur les Champs Élysées devait fermer à 21h. Depuis un an, le parfumeur contestait la décision du 23 septembre 2013 qui l'obligeait à la fermeture de sa boutique de prestige. Celle-ci était même de nature à mettre en danger les contrats de ses salariés, dont quelques uns souhaitaient travailler de nuit.
 
Ces derniers ont été déboutés de leur demande de travailler au delà de 21h. Après le refus de la justice, Sephora a décidé de se pourvoir en cassation. Le distributeur de parfums et de produits de beauté est allé de déception en déconvenues dans ce dossier, avec début avril une décision du Conseil constitutionnel interdisant la franchise d'ouvrir après 21h.
 
La loi est claire : le travail nocturne, de 21h à 6h, doit rester exceptionnel, et uniquement justifié par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale. La Cour de cassation n'a fait que confirmer la règle, qui a estimé que l'ouverture après 21h n'avait pas de justification économique.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook