Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Seul 1 Français sur 3 exerce son droit à la déconnexion





Le 23 Août 2017, par Anton Kunin

Le droit à la déconnexion a beau être garanti aux Français depuis le 1er janvier 2017, bon nombre de nos compatriotes font le choix de continuer à rester joignables pendant les vacances.


En vacances, 19 % des Français se tiennent disponibles pour répondre à toute demande

Selon une étude menée par Wrike, une plate-forme cloud de gestion des tâches et des projets en mode collaboratif, seuls 33 % des salariés français font le choix de ne pas travailler du tout pendant leurs vacances. Plus étonnant encore, quasiment 1 Français sur 5 (19 %) choisit de rester disponible pour répondre à tout type de demande. Et 48 % des salariés se tiennent disponibles en cas d’urgence.

La raison principale de ce refus de déconnexion est le souhait de s’assurer que tout est sous contrôle. Pour ces Français, ce lien continu avec leur entreprise leur permet de limiter le stress. 21 % des personnes interrogées ont également confié craindre de découvrir une catastrophe à leur retour, une situation qu’ils auraient pu prévenir en restant connectés pendant leurs vacances. 17 % des Français, quant à eux, ne décrochent pas pour être moins débordés à leur retour de vacances.

On décroche plus en France que chez nos voisins européens

Les Français qui consacrent beaucoup de temps au travail pendant les vacances sont toutefois peu nombreux. 30 % des personnes interrogées indiquent consacrer environ une heure par semaine au travail, 23 % entre deux et trois heures, et 13 % plus de 3 heures.

Ailleurs en Europe, la tendance à travailler pendant les vacances semble être plus prononcée : outre-Rhin, seuls 25 % des salariés décrochent complètement. Au Royaume-Uni, les salariés sont encore plus connectés : seuls 20 % d’entre eux arrêtent complètement.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook