Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sharvy facilite le flex-office avec une application de conciergerie d’entreprise multi-services.





Le 6 Juin 2022, par Partenaire


Sharvy facilite le flex-office avec une application de conciergerie d’entreprise multi-services.
Sharvy est devenu le compagnon de travail quotidien de 45 000 utilisateurs, grands comptes, collectivités et PME. C’est la belle histoire d’une start-up française, née à Montpellier en 2018, qui fait aujourd’hui la course à l’international…
55% des entreprises songeraient à passer prochainement au flex-office, en premier lieu pour réduire les coûts liés à la location de bureaux. 
 

Un cœur applicatif identique, personnalisable, pour une mise en service rapide


Le mix télétravail/présentiel est devenu un desiderata des collaborateurs du tertiaire depuis la crise sanitaire. Pour les entreprises, c’est une nouvelle organisation à maîtriser, de nouveaux outils à déployer mais à la clé, une réduction possible des coûts immobiliers… Sharvy surfe sur cette évolution des pratiques. En se positionnant comme un facilitateur d’organisation, qui rapproche l’offre et la demande, de places de parking, de postes de travail, de places au restaurant collectif, Sharvy est intégrée dans de nombreux projets actuels ou futurs de transformation et de déménagement d’entreprises. 

Un nouveau pacte d’entreprise a été accéléré par la crise sanitaire. D’un côté, les collaborateurs plébiscitent le télétravail, la semaine de 4 jours, et de l’autre, les entreprises diminuent leur m2 et réorganisent les étages. Les deux parties ont gagné un avantage, plus d’autonomie d’un côté, moins de frais d’immobilier de l’autre. La tendance est bien dessinée, avec une remise en cause de l’organisation spatiale classique, du schéma « une personne, un bureau », la littérature au sujet des organisations et de l’immobilier de bureau le démontre abondamment. Les entreprises – en tous les cas, dans les grands groupes d’ores et déjà - s’acheminent dans le cadre de leurs projets de refonte d’espaces de travail, vers un ratio de 0,8 bureau/collaborateur, voire 0,6… Presque un poste de travail pour 2 personnes !  Impossible sans un outil de gestion qui monitore l’organisation...

« Chaque nouveau client a son fonctionnement propre et sa configuration immobilière, mais la logique d’optimisation de l’ensemble est identique. Nous apportons une solution clé-en-main, notre application personnalisable permet de faire du sur-mesure. L’adhésion des collaborateurs est ensuite rapide, car c’est simple et pratique à utiliser », explique Stéphane Seigneurin, CEO de Sharvy. « En général, les organisations déploient d’abord Sharvy pour la gestion de leur parking, et de plus en plus, elles en viennent à généraliser son usage et à déployer l’outil pour les espaces de travail et la cantine. »

 
Le flex-office est devenu un vrai modèle alternatif. En principe, il devrait permettre aux salariés de décider de s’installer là où ils le souhaitent, dans l’espace qui conviendra le mieux à leurs besoins et à leurs tâches journalières. Encore faut-il qu’il y ait de la place, que le poste de travail soit libre, donc que cela soit un minimum maîtrisé et suivi… Idem dans les parkings ! Or, grâce à Sharvy, c’est 30% de capacités supplémentaires dans les parkings qui sont récupérées grâce à son algorithme qui réaffecte les places des personnels absents - réunions extérieures, congés, maladies, RTT…
« Sharvy donne à l’usager la possibilité de libérer ou de réserver un emplacement à l’avance. », explique Stéphane Seignerin. « Le parking redevient un bien commun, géré de façon collaborative : quand on prévoit d’être absent, on libère de soi-même sa place sur l’appli, elle est remise à disposition des collègues. Une attitude responsabilisante, respectueuse vis-à-vis de la communauté, qui permet d’améliorer le vivre ensemble. En plus, l’entreprise fait du contrôle d’accès sans avoir à gérer des badges ! »

A l’origine ? La crise sanitaire COVID qui a obligé les entreprises à tenir compte des taux d’occupation des espaces de travail, au moment du retour sur site employeur. Sharvy étoffe en quelques semaines son application autour de son expertise d’optimisation des places de parking. Elle développe une fonction dédiée aux bureaux. L’application sur-mesure, prête à l’emploi et facile à déployer, est née en réponse à une situation exceptionnelle. Ses early-adopters se nomment les Laboratoires Merck, ou Nestlé...  Des mois avaient passé, et le retour au bureau n’était pas si facile… D’autant que chez certains employeurs, les locaux avaient pu changer de visage entre temps, avec des déménagements, des travaux de rénovation ou de regroupement de site opérés pendant la crise sanitaire. Ils offraient un retour « à la normale » dans des espaces qu’on découvrait un peu, voire beaucoup, changés. Sans compter que dans certains cas, les travaux continuaient… C’est le cas chez un leader mondial des revêtements de sols à la Défense… 

Pendant la phase de travaux sur site occupé, les espaces de travail se déplacent au fil de l’évolution des chantiers et certains deviennent inaccessibles. Disposer d’une application comme Sharvy, permet de réserver son bureau et de savoir où se poser avant même d’arriver. Plutôt utile alors que le bureau de la semaine dernière n’existe plus, que les cloisons sont tombées, que l’électricité n’y est plus branchée… Face au chaos redouté, la DRH et les services généraux proposent aux collaborateurs, une application qui leur permet d’anticiper l’endroit où ils vont pouvoir travailler sans perdre de temps, sans désagréments, en ayant accès à un bureau pleinement fonctionnel.

 

Et ce n’est pas fini ….


Autre champ d’application, la cantine : car 50% de réduction du gaspillage alimentaire, c'est l'obligation fixée au 1er Janvier 2022 par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (Egalim), aux secteurs de la chaine alimentaire, y compris restaurateurs et restauration collective. Sharvy permet à la restauration collective en entreprises, de prévoir la fréquentation. Le gestionnaire peut anticiper ses commandes et les repas à préparer, grâce à la réservation signalée sur Sharvy.
 



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook