Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Shell fait enrager les Pays-Bas en choisissant le Royaume-Uni





Le 17 Novembre 2021, par Olivier Sancerre

En changeant son pays de résidence, Shell provoque la colère des Pays-Bas. Le groupe pétrolier a annoncé sa volonté de déménager au Royaume-Uni, perdant au passage une partie de son nom, « Royal Dutch ».


Changement de résidence fiscale

Stupéfaction aux Pays-Bas. La plus grosses entreprise du pays, Shell, a annoncé sa volonté d'aligner sa résidence fiscale avec le pays dans lequel il est enregistré, c'est-à-dire le Royaume-Uni. Les instances dirigeantes seraient également relocalisées. Cela ne changera cependant rien pour les 8.500 emplois aux Pays-Bas, tandis que le pays demeure « le cœur technique de l'entreprise ». Un héritage « maintenu », a assuré Ben van Beurden, le directeur général.

Ce qui ne sera pas maintenu dans cette opération, c'est le nom « Royal Dutch » accolé à Shell. Pour le gouvernement néerlandais, cette annonce est une surprise « désagréable », tandis qu'il regrette « profondément » la décision de l'entreprise. Stef Blok, a expliqué être en discussions avec Shell concernant les implications du transfert en matière « d'emplois, d'investissements à caractère stratégique ou de durabilité ».

Taxe sur les dividendes

Pour justifier ce déménagement, la direction parle du maintien d'une taxe sur les dividendes qui aurait dû disparaître et qui est finalement restée. Selon Andrew Mackenzie, le président du conseil d'administration, il était plus avantageux pour le plus grand nombre des actionnaires d'aller au Royaume-Uni plutôt que d'enregistrer Shell aux Pays-Bas.

La décision finale revient aux actionnaires qui se prononceront le 10 décembre. Peut-être prendront-ils en compte la « taxe de sortie » qui coûtera 400 millions de dollars. Mais l'entreprise ne prévoit toutefois pas d'impact significatif sur la charge fiscale totale du groupe. Du côté de Londres, on se réjouit du transfert qui représente un « vote de confiance clair dans l'économie » du Royaume-Uni, selon Kwasi Kwarteng, le ministre des Entreprises et de l'Énergie.



Tags : shell

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook