Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Siemens et Mitsubishi déposent leur offre pour Alstom





Le 16 Juin 2014, par

Siemens a fini par déposer son offre pour racheter une partie des activités d'Alstom. Cette proposition, élaborée en lien avec le gouvernement, implique également un second partenaire, le japonais Mitsubishi.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
L'idée derrière ce projet n'est pas le rachat complet d'Alstom. À l'instar de ce que General Electric préconise, il s'agit plutôt d'un partenariat au travers duquel le groupe français le reste et poursuit ses activités. L'État français ferait même d'une pierre deux coups, en rentrant au capital d'Alstom à hauteur de 10%. Pour le reste, on en sait encore très peu sur cette offre, si ce n'est que l'alliance des deux partenaires devrait mettre 9 milliards d'euros sur la table pour reprendre les activités Énergie d'Alstom.
 
C'est moins que les 12,35 milliards d'euros proposés par GE. Cette offre a les faveurs du conseil d'administration d'Alstom, qui l'étudie depuis un bon mois — il ne reste plus qu'une semaine au CA pour prendre une décision, sachant que l'offre de l'américain ne tient que jusqu'au 23 juin. Ces prochains jours risquent donc d'être intenses avec la proposition de l'alliance.
 
Patrick Kron, le PDG d'Alstom, n'a jamais caché sa défiance envers Siemens. Le dossier de l'allemand est de plus complexe (elle implique plusieurs partenaires dont un pas facile, l'État) et rapportera mois que l'offre de GE, simple, lisible, et surtout complémentaire avec les activités d'Alstom. Du côté de Siemens et de Mitsubishi, certaines activités se font concurrence. Il n'est donc pas impossible que la « jurisprudence » SFR joue de nouveau.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement