Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Siemens va supprimer près de 7 000 emplois





Le 16 Novembre 2017, par

Les comptes de Siemens sont dans le vert, mais le géant industriel allemand a tout de même décidé de procéder à une coupe claire dans ses effectifs. 6 900 postes vont ainsi être supprimés, dont une bonne partie outre-Rhin.


Cette restructuration intervient alors que tout va pour le mieux pour Siemens. Le groupe a en effet annoncé un bénéfice de 6,2 milliards d'euros pour le dernier trimestre, qui serviront entre autres à augmenter les dividendes versés aux actionnaires. Mais tout le monde n'en profitera pas, notamment les 6 900 postes qui seront supprimés au sein des divisions Énergie et Industrie de l'entreprise. Un coup dur en particulier pour l'Est de l'Allemagne : trois sites vont en effet fermer, un quatrième pourrait être vendu. C'est pourtant en ex-RDA que le chômage est le plus élevé…

La moitié des emplois supprimés concerne l'Allemagne. Aux États-Unis, Siemens détruira 1 800 postes ; dans le reste de l'Europe, ces coups concerneront 1 100 emplois. Des licenciements secs pourraient être mis en place, une première depuis dix ans pour l'entreprise. Siemens compte 372 000 salariés dans le monde, dont 115 000 outre-Rhin.

Le groupe explique que l'activité énergie subit une baisse de la demande, notamment dans le secteur des turbines à gaz où les commandes ont chuté de 40%. La direction veut entrer dès que possible en discussions avec les organisations de personnel afin de mettre en place cette lourde restructuration. Mais ces négociations s'annoncent d'ores et déjà très difficiles, IG Metall refusant d'y participer. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : siemens

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook