Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Slack : lancement réussi en Bourse





Le 24 Juin 2019, par

Slack, le logiciel de communication surtout utilisé dans les entreprises, est entré en Bourse la semaine dernière. Le titre y a fait des débuts prometteurs.


Jeudi 20 juin, Slack faisait ses débuts à la Bourse de New York. Une introduction directe, ce qui n’est pas la méthode la plus classique, mais cela a réussi au titre : introduit à 38,5 dollars, l’action a terminé sa première journées un peu au-dessus, à 38,62 dollars. Surtout, c’est largement supérieur au prix de référence fixé par la veille par le NYSE, qui donnait l’action (au nom prédestiné, puisque Slack s’est baptisé WORK à la Bourse) à 26 dollars. La progression a donc quasiment atteint les 50% durant son premier jour, valorisant l’entreprise à plus de 20 milliards de dollars.

 

En terme de capitalisation boursière, la valorisation de Slack est la troisième plus importante cette année, derrière Uber et Lyft. La messagerie connaît un succès fulgurant dans les entreprises et son modèle économique est bien établi. L’introduction boursière de l’entreprise attisait donc l’intérêt des investisseurs. Dès lors, Le lancement de Slack au NYSE s’est transformé en réussite.

 

Le lancement de Slack en Bourse via la procédure de cotation directe évite non seulement de payer de lourds frais aux banques d’investissement, mais aussi de ne pas émettre de nouvelles actions ce qui dilue les capitaux détenus par les actionnaires actuels. Cela avait été le chemin pris par Spotify l’an dernier, là aussi avec succès.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Slack

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook