Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Smart France : travailler plus pour gagner moins





Le 2 Octobre 2016, par Olivier Sancerre

Travailler plus pour gagner plus, c'est un slogan que l'on peut remiser dans le placard. Chez Smart France en tout cas, les employés de l'usine de Hambach ont accepté de travailler plus pour… gagner moins, en l'occurrence 39 heures de travail hebdomadaires pour un salaire équivalent à 37 heures.


Dans leur très grande majorité, les 800 salariés de l'usine du constructeur automobile ont donc signé des avenants à leurs contrats de travail, qui permet à la direction de les faire travailler 39 heures et être payés seulement 37 heures. Un accord obtenu dans le cadre du « Pacte 2020 » : ce « contrat » réduira ensuite le temps de travail à 37 heures en 2019, puis 35 heures en 2020.

La direction de l'usine promet de son côté de ne procéder à aucun licenciement économique. Un argument massue alors que l'heure était plutôt à la délocalisation. Bien évidemment, les syndicats majoritaires — CGT, CFDT — ne l'entendaient pas de cette oreille : eux qui représentent 53% des salariés ont posé leur veto à ce pacte. Mais la direction a organisé il y a un an un référendum consultatif, à l'issue duquel 56% des employés ont accepté l'accord, avec une grande disparité entre les salariés : les cadres et techniciens ont voté pour à 74%, les ouvriers contre à 61%.

Il a ensuite fallu chercher chaque signature de salarié une à une, pour obtenir les avenants au contrat de travail. 95% des employés ont signé, même si les syndicats dénoncent des « pressions ». Smart France produit 100 000 véhicules chaque année.



Tags : smart

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook