Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Smic : une revalorisation comprise entre 1,2% et 1,3%





Le 14 Décembre 2019, par La rédaction

Comme tous les ans, le Smic sera revalorisé le 1er janvier. S'il ne faut pas s'attendre à un coup de pouce du gouvernement, la hausse devrait être limitée entre 1,2% et 1,3%.


Un Smic à 1 540 euros mensuels brut

Le Smic mensuel brut pourrait passer le 1er janvier de 1 521,22 euros à 1 540 euros, selon les calculs de l'AFP. Une augmentation comprise entre 18 et 20 euros, en fonction du choix du gouvernement qui a d'ores et déjà exclu tout « coup de pouce », comme l'a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie. Par conséquent, cette augmentation devrait se limiter entre 1,2% et 1,3% contre 1,5% au 1er janvier 2019, si les pouvoirs publics respectent la formule qui calcule chaque année la revalorisation du salaire minimum.

Cette formule repose sur l'inflation constatée pour les 20% des ménages aux plus faibles revenus, combinée à la moitié du gain de pouvoir d'achat du SHBOE (salaire horaire de base ouvrier et employé). Actuellement, le Smic horaire est de 10,03 euros brut. Avec une augmentation comprise entre 1,2% et 1,3% sans coup de pouce, il s'établira entre 12 ou 13 centimes. Une revalorisation a minima donc, comme c'est le cas depuis plusieurs années.

La prime d'activité privilégiée

S'il n'est donc pas question de mettre au bout, le gouvernement a déjà eu l'occasion d'expliquer qu'il préférait miser sur la hausse « massive » de la prime d'activité « de 100 euros, au niveau du Smic », avait plaidé Bruno Le Maire. « Je pense que la prime d'activité, et d'ailleurs un certain nombre de rapports l'établissent, est plus efficace que le Smic pour le pouvoir d'achat des personnes qui sont payées au niveau du Smic », a-t-il ajouté.

Les autorités suivent les avis d'un panel d'économistes mis en place en 2008, qui chaque fin d'année recommande au gouvernement une marche à suivre pour la revalorisation du Smic. Invariablement, ce groupe conseille de se limiter à la formule, une trop forte augmentation du Smic pouvant nuire à l'emploi des moins qualifiés, tout en ayant un impact « limité » contre la pauvreté.



Tags : smic

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook