Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sony fait un pas en avant vers la commercialisation de la PS4 en Chine





Le 26 Mai 2014, par

Sony avance à grand pas dans son projet d’introduction de sa console dernière génération, la Playstation 4, sur le marché chinois, un marché très prisé par les constructeurs et qui leur a été fermé jusqu’à cette année 2014. Il reste toutefois soumis à certaines restrictions de la part des autorités chinoises ce qui a obligé Sony a prendre les devants et à créer deux co-entreprises avec un groupe spécialisé dans le divertissement basé à Shanghai.


cc/flickr/jfingas
cc/flickr/jfingas
La Chine n’a levé son embargo mis en place en 2000 sur les consoles de jeu qu’au début de cette année 2014. Tous les constructeurs concernés, Sony, Microsoft et Nintendo, ont donc fait part de leur intérêt pour un lancement de leurs consoles respectives dans le pays. Si Microsoft a déjà commencé à placer les bases pour envahir ce nouveau marché au potentiel énorme, Sony lui emboîte le pas.

Sony s’est donc associé à Oriental Pearl groupe spécialisé dans le divertissement avec lequel le constructeur nippon va fonder deux co-entreprises dont elle détiendra 49% et 70% du capital. Elles lui permettront de commercialiser la Playstation 4, les autorités chinoises ayant limité cette commercialisation aux seules consoles fabriquées dans la zone franche de Shanghai.

Le marché du jeu vidéo est florissant en Chine où on compte quelques 500 millions de joueurs pour un chiffre d’affaires, en 2013, de 9,86 milliards de dollars. Il s’agit donc d’un axe de développement majeur pour les constructeurs qui risquent toutefois de faire face à des problèmes.

A la suite de l’embargo, en Chine s’est développé un marché noir du jeu vidéo très important réalisé entre importation illégale et piratage ce qui pourrait mettre un frein à l’adoption des consoles légales. De plus, les autorités ont également annoncé que certains titres trop violents ou obscènes pourraient être censurés et ne pas sortir, privant ainsi les joueurs de titres à grand succès comme GTA ou Call of Duty. Il s’agit donc d’un pari toutefois risque pour les constructeurs.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook