Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Soupçon d’entente entre Daimler, Volkswagen et BMW





Le 7 Avril 2019, par

Trois des plus importants constructeurs automobiles allemands se seraient entendus entre 2006 et 2014 pour leur système antipollution. La Commission européenne mène l’enquête.


Après le « dieselgate » qui a éclaboussé Volkswagen, l’industrie automobile allemande n’en a pas terminé avec les scandales. La Commission européenne a en effet notifié Volkswagen et BMW de ses griefs concernant des soupçons d’entente sur les normes anti-pollution. Avec Daimler, qui est à l’origine de cette enquête, les trois constructeurs auraient formé un cartel entre 2006 et 2014. Selon Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, les consommateurs européens se sont vus refuser la possibilité d’acheter des véhicules équipés des meilleures technologies possibles.

Sur la période visée, l’enquête de la Commission a déterminé que des réunions techniques ont eu lieu entre les représentants des trois groupes pour déterminer ensemble une standardisation des tailles de réservoir. Ce qui pourrait être assimilé à une entente, selon Bruxelles : « Daimler, Volkswagen et BMW aient enfreint les règles de la concurrence de l’Union européenne », a encore indiqué Margrethe Vestager. BMW a été le plus prompt à réagir à cette communication de griefs. L’entreprise, basée à Munich, reconnait des groupes communs. Cependant, elle estime que cette coordination qualifiée de « légale » ne doit pas être assimilée à un accord d’entente illicite.

De plus, BMW a été le premier à intégrer un système de capture d’oxyde d’azote dans les réservoirs de ses véhicules… Malgré tout, le constructeur a annoncé une provision de plus d’un milliard d’euros pour faire face aux risques juridiques d’une telle enquête. De son côté, Volkswagen va de nouveau devoir gérer des soupçons après le coup de tabac du dieselgate. Daimler ayant donné des éléments déterminants pour l’enquête, la société risque donc moins gros que ses concurrents.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cartel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook