Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Stellantis fait fermer 20% de ses concessions en France





Le 10 Janvier 2023, par François Lapierre

Alors que le volume des ventes est au plus bas pour Stellantis, le groupe automobile cherche à réaliser des économies. Les concessionnaires vont payer une partie de la facture.


Stellantis réduit la voilure de ses concessions

Le groupe Stellantis va réduire le nombre de concessions en France. De 1.200 points de vente, le réseau ne comptera plus que 960 concessions, soit 240 en moins. Des fermetures qui vont s'étaler jusqu'à cet été. Cela représente une concession sur cinq ou encore 20% du réseau. Il s'agit pour le constructeur automobile de réduire le nombre de points de vente mono-marques pour favoriser les espaces qui proposent des véhicules de toutes les marges du groupe vendues en France, à savoir Peugeot, Citroën et DS bien sûr, mais aussi Opel, Fiat, Alfa Romeo, Jeep et Maserati.

Une stratégie baptisée « New Retailer Model » en interne, qui cherche à réduire les contacts entre les clients et les marques : les automobilistes intéressés par un achat doivent avoir comme interlocuteur privilégié le groupe dans son ensemble. Tout le système des ventes automobiles traditionnelles est bousculé par internet et par les clients qui rechignent à se rendre dans une concession, où ils subissent la pression des vendeurs.

Stratégie de réduction des coûts

Stellantis explique qu'il s'agit d'une réorganisation qui se justifie par la volonté d'offrir un meilleur service client, ce qui passe manifestement par la réduction du nombre de concessions. La France est le prochain pays à subir cette stratégie, déjà à l'œuvre ailleurs en Europe : ainsi, des concessions ont déjà fermé en Belgique ou encore aux Pays-Bas.

Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, cherche à réduire les coûts de distribution de moitié à l'horizon 2030.  En 2022, les ventes ont reculé de 14%, tandis que les immatriculations ont fondu de 8% (1,5 million). Stellantis demeure néanmoins le premier constructeur automobile français avec une part de marché de 31,2% (+7 points par rapport au rival Renault) pour les voitures particulières.



Tags : Stellantis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook