Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Stellantis veut générer 20 milliards d'euros dans le logiciel





Le 8 Décembre 2021, par La rédaction

Stellantis voit une partie de son avenir dans le logiciel. Le constructeur automobile a en effet l'ambition de devenir une « tech company » leader du secteur de la mobilité durable.


Constructeur automobile et développeur logiciel

Le logiciel a envahi le secteur automobile. À tel point que les véhicules sont aujourd'hui davantage des ordinateurs sur roues que des voitures traditionnelles ! Stellantis veut saisir la balle au bond. À l'occasion de la présentation de sa stratégie Software, le constructeur automobile (fruit de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler) a annoncé son intention de générer 4 milliards d'euros d'ici 2026 grâce à l'activité logicielle. Et 20 milliards à l'horizon 2030 !

Le groupe veut s'appuyer sur les offres produits et les abonnements pour parvenir à ce résultat. Ce qui passera par un investissement massif de 30 milliards d'euros d'ici 2025 pour acquérir les compétences et l'expertise nécessaires dans ce domaine. La transition électrique s'accompagne en parallèle d'une transformation en profondeur du métier de constructeur automobile, qui doit aussi devenir une place-forte en matière logicielle.

Accélérer la transformation de Stellantis

Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, a expliqué que les stratégies d'électrification et software accéléreront la transformation du groupe. L'ambition n'est autre que de devenir une « tech company » leader de la mobilité durable ; et pour réussir, l'entreprise veut tirer parti de la croissance commerciale associée aux nouveaux services, et à l'OTA (« over the air », la livraison de logiciels et de mises à jour) pour offrir la meilleure expérience client. Une stratégie largement validée par Tesla.

Stellantis a signé un accord avec Foxconn, un des plus importants assembleurs actuels (c'est lui qui produit l'iPhone) pour mettre au point des microcontrôleurs spécifiques pour le groupe automobile. Un partenariat qui vise à développer « quatre familles de puces qui couvriront plus de 80% des besoins de la société en matière de microcontrôleurs », selon l'entreprise. Un enjeu de taille au vu de la pénurie de composants actuelle.



Tags : Stellantis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook