Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Stéphane Richard doute du modèle d'Altice





Le 12 Novembre 2017, par Olivier Sancerre

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, n'est pas convaincu par le modèle d'Altice. Le groupe de Patrick Drahi est plongé dans la tourmente depuis que l'action dévisse en Bourse suite aux mauvais résultats de SFR.


Le branle-bas de combat au sein de la direction d'Altice provoque son lot de remous. Le fondateur du groupe prend le poste de président, tandis que Michel Combes le directeur général s'est vu montrer le chemin de la porte. Ce chambardement suffira-t-il pour redonner confiance au marché et aux investisseurs ? Rien n'est moins sûr. Pour Stéphane Richard, le patron d'Orange, le succès d'Altice n'est pas garanti. Interrogé au « Grand Jury » RTL-LCI-Le Figaro, il a déclaré : « Qu'est-ce qui fait qu'une entreprise marche ? C'est une stratégie un peu constante, une stabilité managériale, ce sont des équipes très motivées. Où sont tous ces critères de succès chez Altice? C'est ça la question ».

Altice s'appuie sur la dette pour financer ses activités. Cela implique d'avoir la confiance des marchés, et la moindre difficulté peut tout faire capoter. Les résultats trimestriels de SFR ont montré une nouvelle hémorragie de clients vers la concurrence. Depuis la prise de contrôle de l'opérateur, ce dernier a perdu 1,6 million d'abonnés dans le mobile et un demi-million dans le fixe…

Le modèle embrassé par Altice, qui consiste à rapprocher les tuyaux des contenus, n'est pas encore couronné de succès. « Je ne veux pas jouer les Cassandre, mais franchement j'ai des doutes sur le modèle [d'Altice], parce que le modèle financier est difficilement soutenable tel qu'il est aujourd'hui. Il supposerait qu'il y ait effectivement des performances opérationnelles, qui ne sont pas aujourd'hui tout à fait au rendez-vous », explique Stéphane Richard. Orange a préféré nouer des partenariats avec des producteurs de contenus et mise tout sur le développement de la fibre.



Tags : altice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook