Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Streaming : Pandora achète son concurrent Rdio





Le 17 Novembre 2015, par

Le secteur du streaming musical serait-il entré dans une phase de consolidation ? Pandora, un des leaders américains du marché, a annoncé l'acquisition des actifs de Rdio, un service en ligne qui a déposé le bilan.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Pandora compte 79 millions d'utilisateurs actifs mensuels, qui écoutent les programmes de radios personnalisés proposés par le site. L'entreprise, fondée il y a dix ans, continue de croître malgré une concurrence de plus en plus féroce, qu'il s'agisse du suédois Spotify ou de l'américain Apple, qui s'est lancé au printemps.

Pandora acquiert donc les actifs de Rdio, un service de streaming musical « classique », pour 75 millions de dollars. La société, qui s'est placée en redressement judiciaire, a été créée en 2010 par des anciens de Skype, mais il n'a jamais vraiment réussi à convaincre les consommateurs malgré de solides arguments.

L'acquéreur va pouvoir lancer un vrai rival de taille, avec les technologies mises au point par Rdio. Pandora a besoin de diversifier son offre après des résultats trimestriels médiocres qui ont fait plonger son cours de Bourse.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : streaming

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook