Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sursis d'un an pour France 4, arrêt pour France Ô





Le 4 Août 2020, par La rédaction

La chaîne France 4, plébiscitée durant le confinement, a obtenu une année de sursis avant sa disparition. En revanche, c'est terminé pour France Ô, la chaîne des Outre-Mer.


France 4 plébiscitée durant le confinement

Les deux chaînes de télévision du service public devaient disparaître de la TNT le 9 août, selon le projet de loi de réforme de l'audiovisuel mis au point par Franck Riester, l'ancien ministre de la Culture. Mais le confinement a modifié la perception des choses. France 4 en particulier a connu un succès certain : les programmes éducatifs de la chaîne jeunesse ont été plébiscités par les enfants (et leurs parents) pendant l'école à domicile. Le contexte sanitaire, c'est ce qui confère à France 4 un sursis d'une année.

Le ministère de la Culture, désormais entre les mains de Roselyne Bachelot, a convenu de la pertinence de France 4 : « Dans un contexte sanitaire qui demeure incertain, le report momentané de la fermeture d'une chaîne avec des programmes destinés à la jeunesse et pouvant servir de relais pédagogique complémentaire, apparaît souhaitable », peut-on lire dans le communiqué. Roselyne Bachelot y confirme aussi le report d'un an, afin « d'assurer la transition nécessaire à la montée en puissance de l'offre jeunesse délinéarisée de France Télévisions ».

Un portail numérique pour remplacer France Ô

Ce délai servira à accompagner « sereinement » la transition vers les offres numériques du groupe France Télévisions, qui propose Okoo et Lumni pour le jeune public. Ce report permettra également de redéfinir les futures grilles, en particulier de France 5. Il est probable que certains des programmes jeunesse de France 4 trouvent une place sur d'autres chaînes du service public, France 5 donc, mais aussi pourquoi pas France 2 et 3.

Par contre, France Ô va bel et bien fermer, un peu plus tard que prévu : l'arrêt de la chaîne est désormais programmé pour le 23 août. L'actualité des Outre-Mer sera davantage exposée sur les autres chaînes du groupe. Par ailleurs, un portail numérique dédié a ouvert le 3 juin dernier. Les premières audiences sont « encourageantes », estime-t-on au ministère, qui indique : « il apparaît que toutes les conditions sont désormais réunies pour procéder à l'arrêt de France Ô qui, avec une part d'audience de 0,3%, n'apparaît plus comme une offre adaptée en matière de visibilité des Outre-mer ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook