Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Sursis pour l'impression systématique du ticket de caisse





Le 15 Décembre 2022, par Olivier Sancerre

Un sursis pour le ticket de caisse en papier ! La fin de l'impression systématique de la facture en caisse, qui devait intervenir au 1er janvier 2023, est finalement repoussée in extremis par le gouvernement.


Un délai de trois mois pour les factures en caisse

Finalement, l'impression systématique du ticket de caisse pourra se poursuivre quelques mois de plus. Au lieu du 1er janvier 2023, elle aura lieu le 1er avril, d'après le décret d'application publié cette semaine par le Journal officiel. Deux raisons à cela. La première est d'ordre pratique : la publication du décret laisse très peu de temps aux commerçants pour s'adapter à la nouvelle donne. 

Même si cette mesure est inscrite dans la loi sur l'économie circulaire votée en 2020, les modalités d'application n'ont été connues que via ce décret, paru deux semaines seulement avant sa mise en route. De fait, les commerçants « ne connaissaient pas les dispositions précises des modalités de remise du ticket », explique Olivia Grégoire, la ministre déléguée aux PME et au Commerce. Repousser la mesure de trois mois, c'est un délai « suffisamment long pour qu'ils puissent s'adapter ».

Les consommateurs surveillent davantage les prix

L'autre raison est directement liée au contexte actuel : les Français consultent davantage les factures papier aujourd'hui qu'il y a deux ans. C'est « un élément important de vérification des prix des produits achetés, face à l’inflation », a constaté la ministre qui s'appuie sur les remontées des distributeurs et des associations de consommateurs. La hausse des prix, en particulier sur les produits alimentaires, pousse en effet bon nombre de consommateurs à faire très attention dans leurs achats.

Malgré ce sursis, l'impression systématique des tickets de caisse reste vouée à disparaître. Il s'agit d'une mesure « importante pour accélérer la transition énergétique », assure Olivia Grégoire. Le décalage va permettre de « communiquer sur le fait que le consommateur pourra bien obtenir son ticket de caisse s’il le souhaite ».




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook