Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

T-Mobile et Sprint sont d'accord pour fusionner





Le 30 Avril 2018, par

Parfum de consolidation sur le marché américain de la téléphonie. Les deux outsiders, T-Mobile et Sprint, ont annoncé leur fusion — dans les faits, c'est le premier qui avale le second.


T-Mobile US  est une filiale du géant allemand Deutsche Telekom ; Sprint Corp est la propriété du groupe japonais SoftBank. La transaction se réalisera par échange d'actions : Sprint est valorisé à hauteur de 26 milliards de dollars en Bourse, et 59 milliards en valeur d'entreprise. La nouvelle entité sera détenue par Deutsche Telekom à hauteur de 42%, contre 27% pour SoftBank. Avec 127 millions de clients, les deux opérateurs se positionnent devant Verizon, le numéro un du marché américain (112 millions), reléguant AT&T (93 millions) en troisième position.

Ce n'est pas la première fois que les deux opérateurs tentent un rapprochement. En novembre dernier, les discussions ont achoppé, les maisons-mère n'ayant trouvé aucun accord pour une question de contrôle du nouveau groupe. La route est désormais ouverte pour cette acquisition, qui doit encore obtenir le feu vert des autorités de la concurrence américaine, ce qui s'annonce ardu. T-Mobile et Sprint ont cependant un argument de poids : accélérer le déploiement le 5G.

La nouvelle entreprise, qui conservera le nom de T-Mobile, entend investir lourdement dans la 5G : 40 milliards de dollars sur les trois prochaines années. Il s'agit de mettre en place un réseau 5G performant qui recouvre un maximum du territoire des États-Unis. Les deux opérateurs pourront combiner leurs fréquences. Si tout va bien, la transaction sera effective au premier semestre 2019.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : téléphonie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook