Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TF1 assigne Canal+ en justice





Le 27 Juin 2018, par

La hache de guerre est déterrée entre TF1 et Canal+ sur le dossier épineux de la diffusion des chaînes du groupe de Martin Bouygues dans les offres du groupe audiovisuel de Vivendi. TF1 a assigné Canal+ en justice.


L’assignation porte sur une accusation de « contrefaçon » de la part de Canal+. Elle a été lancée en mai auprès du tribunal de grande instance de Nanterre. Canal+ continue de commercialiser les chaînes de TF1 dans ses bouquet, sans posséder de contrat valide. Au printemps, le paysage audiovisuel français a vécu au rythme d’une saga qui a vu TF1 réclamer des sommes plus importantes aux diffuseurs pour obtenir des services supplémentaires (émissions de rattrapage, avant-premières, possibilité de commencer la lecture d’une émission quand celle-ci a commencé, etc.). 

Bon gré mal gré, les diffuseurs comme Orange, Free, SFR (Altice) et Bouygues Telecom sont parvenus à des accords avec TF1... mais pas avec Canal+. C’est pourquoi TF1 a décidé de porter l’affaire en justice, le groupe audiovisuel estimant que l’absence d’accord de diffusion ne permet pas à Canal+ de diffuser ses chaînes dans ses offres d’abonnement. Vivendi avait même suspendu pendant un temps la diffusion des programmes de TF1 et de ses chaînes auprès des abonnés de Canal+. C’est le CSA qui avait intimé l’ordre à Canal+ de reprendre cette diffusion aux abonnés TNTSat, qui sont dans l’incapacité de recevoir les chaînes de la TNT.

Finalement, Canal+ avait rétabli l’ensemble des chaînes de TF1 pour tous ses abonnés. Mais en coulisses, les négociations n’étaient pas terminées et manifestement, les deux parties n’ont pas encore trouvé de terrain d’entente. Canal+ compte 5 millions d’abonnés à ses diverses offres, et TF1 entend bien les rentabiliser. La justice devra trancher, à moins que les deux groupes ne finissent par s’entendre sur une position commune.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tf1

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook