Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TF1 change de patron pour se réinventer





Le 28 Octobre 2015, par

Gilles Pélisson va prendre les rênes de TF1 à partir du 19 février prochain, a annoncé le groupe de télévision. Il remplace Nonce Paolini à la tête de la première chaîne française, et il va devoir faire face à de sérieux défis.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La nomination de Gilles Pélisson, ancien patron d'Accor, à la tête de TF1 circulait en coulisses depuis quelques semaines. À 58 ans, ce proche de la maison Bouygues est administrateur indépendant de la chaîne depuis 2009. De fait, il connait bien l'entreprise et il bénéficiera de l'expertise de son prédécesseur jusqu'à sa prise de fonction, en début d'année prochaine.

TF1 a plusieurs défis de taille à relever. Le dossier le plus brûlant qui attendra le futur nouveau patron est la gestion de LCI ; la chaîne tout-infos ne cesse de perdre de l'argent et doit se réinventer d'une manière ou d'une autre… ou disparaitre. La chaîne est suspendue à une décision du CSA concernant son intégration au sein de la TNT gratuite.

Sur le long terme, Gilles Pélisson va devoir surtout accompagner TF1 sur un nouveau chemin, celui qui va permettre à la chaîne de se renforcer sur les nouveaux écrans. Il lui faudra aussi trouver la formule gagnante pour améliorer les scores d'audience : TF1 affiche 21,4% actuellement, contre 30,7% en 2007…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tf1

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook