Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tabac : Philip Morris et Altria en phase de rapprochement





Le 28 Août 2019, par Olivier Sancerre

Il y a de la consolidation dans l'air sur le marché des cigarettiers. Philip Morris et Altria pourraient en effet convoler en justes noces, du moins si les négociations entre les deux géants du tabac aboutissent.


Le marché de la cigarette n'est plus aussi porteur qu'auparavant. Les actions en justice d'anciens fumeurs et les politiques de prévention publique ont réduit le nombre de clients, tandis qu'émerge un nouveau moyen de fumer avec les cigarettes électroniques. Le tabac traditionnel en lui-même faisant moins recette, les cigarettiers se voient dans l'obligation de mettre le paquet sur les nouvelles technologies. Sans oublier le contrôle des ventes et de la distribution. Altria, tout comme Philip Morris, avancent leurs pions : le premier a acheté 35% du capital de Juul, le fabricant de cigarettes électroniques étant un des leaders du marché.

De l'autre, Philip Morris a inventé IQOS, une e-cigarette qui a pour particularité de chauffer du tabac sans dégager de fumée. Ce produit a obtenu le feu vert pour être vendu aux États-Unis… via le réseau de distribution d'Altria. Les deux entreprises sont très proches l'une de l'autre, et pour cause : ce rapprochement a en effet ceci d'ironique que les deux cigarettiers ne faisaient qu'un il y a dix ans ! C'est en 2008 qu'Altria a mis en Bourse Philip Morris, sous la pression de ses actionnaires. À Altria le marché américain, à Philip Morris l'activité internationale porteuse.

Le mariage de ces deux « égaux » aurait plusieurs bénéfices. Philip Morris pourrait ainsi distribuer la marque Juul à l'étranger. La nouvelle entité pourra mieux gérer les activités de distribution et de ventes aux États-Unis. Pour le moment, Philip Morris précise que ce projet de fusion, qui créait un géant de 55 milliards de dollars de chiffre d'affaires, n'est pas encore acquise.


 



Tags : tabac

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook