Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tati : fermeture prochaine du magasin emblématique de Barbès





Le 7 Juillet 2020, par Olivier Sancerre

C'est un crève-cœur pour le boulevard Barbès à Paris : le propriétaire de l'enseigne Tati a annoncé la fermeture prochaine de l'emblématique magasin parisien, le dernier en France à afficher le fameux vichy rose.


Ventes en chute libre

Le groupe GPG, propriétaire de l'enseigne Tati depuis 2017, a annoncé la fermeture prochaine du magasin historique situé sur le boulevard Barbès, à Paris. Les ventes ont plongé depuis l'automne dernier : « Tati n'a pas vu le retour de ses clients vers son centre historique de Barbès », explique Thierry Boukhari le directeur général délégué de l'entreprise. En cause : le mouvement social contre la réforme des retraites en fin d'année dernière et la crise sanitaire du coronavirus. En conséquence, le magasin emblématique a accusé une baisse de 60% de ses ventes entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport à la même période de l'année précédente.

C'en était trop pour GPG, propriétaire de Gifi, Besson et Trafic, entre autres enseignes. « Malgré 150 millions d'euros investis, deux fois ce qui était prévu dans le plan initial, Tati n'a pas constaté de retour suffisant de sa clientèle », ajoute le groupe, qui envisage désormais la « fermeture définitive » du magasin de Barbès avec l'accompagnement social des 34 collaborateurs concernés dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Pour ce qui concerne les deux autres magasins Tati de Barbès, consacrés l'un au mariage et l'autre au déstockage, GPG compte les maintenir. Ils emploient 11 salariés.

Emblématique vichy rose

Le magasin Tati du boulevard Barbès a été créé par Jules Ouaki en 1948. Avec ses bonnes affaires et sa clientèle populaire, la boutique a su traverser les crises, mais les dernières ont été de trop. L'enseigne avait été reprise par Eram en 2004, mais déjà les difficultés financières avaient conduit l'enseigne à se placer en redressement judiciaire en 2017. GPG avait alors mis la main sur un réseau de 109 magasins employant 1.428 salariés. Le repreneur assurait alors de sa volonté de conserver l'enseigne au vichy rose.

Mais petit à petit, les boutiques Tati ont basculé sous l'enseigne Gifi : en septembre dernier, GPG orchestrait le passage de flambeau pour 50 magasins Tati. 29 points de vente supplémentaires ont été repris par d'anciens managers du groupe et transformés en KLO, un déstockeur. Cela a permis de maintenir 1.000 employés en poste, directement ou indirectement, souligne GPG.



Tags : Tati

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook