Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taux de crédits immobiliers : une tendance à la baisse





Le 6 Mai 2024, par La rédaction

Après une baisse marquée des taux de crédits immobiliers en avril, le mois de mai continue sur cette lancée, bien que de manière plus modérée. D'après les dernières données du courtier Cafpi, les taux ont reculé entre 0,14 et 0,19 point selon la durée des emprunts, signe d'une certaine détente sur le marché immobilier. Toutefois, les prévisions restent prudentes, reflétant une possible stabilisation des taux à moyen terme.


Un reflux significatif amorcé, mais des perspectives incertaines

En avril, les taux des crédits immobiliers ont connu une chute significative, avec des réductions de 0,50 point sur une période de quatre mois, selon Cafpi. Les taux moyens négociés se sont établis à 3,65% pour les prêts de 15 ans, 3,77% pour ceux de 20 ans et 3,93% pour les prêts de 25 ans. Cette tendance baissière, si elle se poursuit, pourrait voir les taux chuter sous la barre des 3% d'ici la fin de l'année 2024 pour certains prêts de 20 ans.

Les analystes de Cafpi anticipent également une continuation de cette baisse des taux dans les prochains mois, estimant que les conditions conjoncturelles pourraient amener les taux autour de 3,30% pour les prêts de 20 ans d'ici décembre 2024. Cependant, ce scénario optimiste ne prend pas en compte les aléas économiques globaux et les décisions futures de la Banque centrale européenne (BCE), qui sont susceptibles d'influencer directement les taux d'intérêt.

Baisses partielles mais persistantes des taux de crédits immobiliers

La prudence reste toutefois de mise. Bien que les taux aient commencé à reculer, les experts soulignent que les banques ont déjà partiellement intégré les baisses de taux anticipées de la BCE dans leurs barèmes actuels. Ces anticipations sont susceptibles de modérer la baisse des taux, surtout si les décisions de la BCE ne répondent pas aux attentes du marché ou si le contexte international, incluant les élections européennes, affecte la confiance des marchés.

L'Observatoire CSA Crédit Logement note également un recul notable des taux depuis le début de l'année, mais les acheteurs potentiels et les professionnels du secteur immobilier restent prudents. Les prix du marché n'ont pas diminué autant que les taux, ce qui continue de représenter un obstacle pour relancer pleinement l'activité immobilière.

Même si les taux de crédits immobiliers ont enregistré une baisse notable en début d'année, de nombreux facteurs, y compris la politique monétaire de la BCE et l'état du marché immobilier, continuent de jouer un rôle crucial dans l'évolution future de ces taux. Le secteur, tout en accueillant favorablement cette détente, reste attentif aux nombreux défis qui se profilent.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook