Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taxation des GAFA en Europe : des dissensions sur le projet de la Commission





Le 28 Avril 2018, par

Le projet de taxation des grandes entreprises du numérique porté par la Commission européenne et par le gouvernement français aurait-il du plomb dans l'aile ? Plusieurs pays de l'Union ont fait part de leurs doutes.


Le projet de taxation des entreprises du numérique consiste en un prélèvement de 3% sur le chiffre d'affaires pour les sociétés dont les ventes dépassent les 750 millions d'euros dans le monde, et de 50 millions d'euros dans l'Union européenne. Il s'agit d'une solution de court terme, avant de mettre en place un système pérenne sur l'imposition de ces sociétés. Mais la solution de court terme, que Paris voudrait mettre en place au début de l'année prochaine rencontre des obstacles : plusieurs pays disent leur réticence.

Durant une réunion des ministres des Finances, plusieurs États membres ont ainsi fait part de leurs doutes, en premier lieu les pays qui ont mis en place une taxation avantageuse pour ces entreprises. C'est le cas de Malte, de l'Irlande et du Luxembourg ; ils ont été rejoint par la Finlande, la Suède et le Danemark, ainsi que par le Royaume-Uni qui se disait pourtant en faveur de ce projet. Pour le Luxembourg, cette taxe risque d'affecter la compétitivité européenne, avant de prôner le dialogue avec les Américains. Même l'Allemagne ne semble plus si sûre de ce projet, évoquant simplement une « grande question morale ».

Bruno Le Maire, le dernier ministre à s'exprimer durant cette réunion, a fait part à ses homologues de sa « colère froide ». « Si vous voulez allez jusqu'aux élections européennes l'an prochain avec le message "nous avons beaucoup parlé, beaucoup débattu, mais pris aucune décision" bonne chance ! », a-t-il déclaré. Selon le ministre français de l'Économie, les Américains ne respecteront que les « démonstrations de force ». Or, il faut que tous les pays de l'Union soient unanimes sur cette question…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gafa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook