Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taxe GAFA : l'administration Trump contre-attaque





Le 11 Juillet 2019, par La rédaction

Donald Trump a désormais la France dans sa ligne de mire. Et tout particulièrement la « taxe GAFA » qui vise notamment de grandes entreprises américaines.


L'administration Trump est en chasse de la taxe GAFA, votée définitivement par le Parlement ce jeudi 11 juillet. Cette taxe ne fait pas les affaires de la Maison Blanche, qui estime que le dispositif est de nature à « viser injustement » des entreprises américaines. Bob Lightizer, le représentant au Commerce du gouvernement américain, a désormais un an pour boucler son enquête, durant laquelle il devra déterminer si le projet français de taxation des grandes entreprises du numérique se révèle « discriminatoire ou déraisonnable ». Généralement, le lancement d'une telle enquête est le prémisse à des sanctions de la part du gouvernement US.

La taxe telle qu'elle a été élaborée par la France prélève 3% du chiffre d'affaires des entreprises dont les revenus dépassent les 750 millions de dollars dans le secteur numérique (notamment celui de la publicité en ligne). Plusieurs grands groupes américains seront taxés, à l'instar de Google et Facebook, mais aussi des entreprises chinoises, espagnoles, et même françaises. La taxe doit rapporter 500 millions d'euros chaque année.

Lors du vote définitif du dispositif, Bruno Le Maire a expliqué que des pays alliés devraient résoudre leurs différends par des accords, pas par des menaces. « La France est un Etat souverain, elle décide souverainement de ses dispositions fiscales, et elle continuera de décider souverainement de ses décisions fiscales ». Le ministre de l'Économie a déjà eu l'occasion d'indiquer que la taxe GAFA française s'effacerait dès que le projet de taxation au niveau de l'OCDE sera mis en œuvre.



Tags : taxe gafa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook