Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taxe Gafa : Amazon laisse ses clients la payer





Le 2 Octobre 2019, par Nicolas Boutin

La taxe Gafa devant prélever 3% du chiffre d’affaires d’activités numériques d’Amazon, sera finalement payée par ses consommateurs. Le prix des produits devrait augmenter.


Hausse de la commission

Amazon a mis ses menaces à exécution. Après un bras de fer estival entre le ministère de l’Économie, à l’initiative de la taxe Gafa, et le géant américain, ce dernier a décidé de ne pas « absorber » la taxe sur les Gafa. Ce sont les consommateurs qui devront mettre la main à la poche.

L’entreprise a décidé d’augmenter sa commission sur les ventes de 3% de la marge initiale. Ainsi, Amazon touchera 15,45% du prix de la vente d’un produit, contre 15% actuellement. Une marge de 3% « très importante pour les commerçants », a réagi Xavier Douais, président de la section commerce de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CGPME), sur France Inter.

Rétablir une justice fiscale

Les prix se répercuteront obligatoirement sur les commerçants tiers vendant sur Amazon, soit près de 10.000 sociétés au total. La taxe Gafa avait été adoptée en France en juillet dernier et prévoit de prélever 3% du chiffre d’affaires d’activités numériques. Elle devait rétablir un déséquilibre fiscal, selon le ministère de l’Économie. « Amazon paie 14 points d’impôts de moins que les autres entreprises », avait justifié Bercy en août dernier.

À titre d’exemple, Amazon avait payé 8 millions d’euros d’impôts auprès du fisc français en 2017. Une somme relativement clémente pour une entreprise qui réalisait la même année un volume d’affaires estimé à 5,7 milliards d’euros. Les techniques d’optimisation fiscales bien rodées, permettent à l’entreprise de se soustraire d’un montant trop lourd.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook