Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taxe de séjour : Airbnb verse 58 millions d'euros aux communes françaises





Le 12 Janvier 2020, par Olivier Sancerre

L'an dernier, Airbnb a reversé à 28 000 communes français un total de 58 millions d'euros, une somme qui correspond à la taxe de séjour collectée automatiquement par la plateforme auprès de ses clients.


Paris se taille la part du lion

C'est assez logiquement Paris qui récupère la plus forte somme, à savoir 15,3 millions d'euros. La capitale française est une des destinations de prédilection des utilisateurs d'Airbnb, et par conséquent un de ses plus importants marchés. Suivent Marseille avec 2,3 millions, Nice avec 1,8 million, Lyon (1,02 million), Cannes avec 91 000 euros et Toulouse (76 000 euros). Au journal Le Parisien, Emmanuel Marill, directeur général France d'Airbnb, explique que « près de 20% de ces recettes bénéficient à des communes de moins de 3.500 habitants », soit un total de 10,5 millions d'euros pour ces petites communes.

Ces chiffres correspondent à la taxe de séjour collectée automatiquement par Airbnb entre les mois de janvier et d'octobre ; la taxe des mois de novembre et décembre, particulièrement lucratifs pour la plateforme, sera versée au premier trimestre de cette année. En 2018, le service avait versé aux communes françaises 24 millions d'euros. La hausse impressionnante d'une année sur l'autre tient en deux raisons.

Collecte automatique dans 28 000 communes

La première, c'est qu'Airbnb collecte systématiquement la taxe de séjour depuis le mois de juillet 2018. Auparavant, la tâche en incombait aux particuliers bien que le service récupérait automatiquement cette taxe dans 50 villes. La deuxième raison, c'est que les collectivités locales mettent de plus en plus souvent en place une taxe de séjour pour compenser la disparition de la taxe d'habitation.

L'État s'est engagé à compenser à l'euro près le manque à gagner de la taxe d'habitation, mais les communes saisissent l'opportunité d'engranger des recettes fiscales supplémentaires. Elles ont de plus la possibilité de fixer la taxe de séjour entre 1% et 5% du prix hors taxe de la nuitée par personne. Airbnb précise enfin que le nombre de voyageurs a fortement augmenté en fin d'année, une croissance « à deux chiffres » selon le dirigeant de la branche française.



Tags : airbnb

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook