Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Taxis contre VTC : une grève qui tombe mal





Le 11 Juin 2014, par

C'est ce qui s'appelle un mauvais concours de circonstance. Au moment où les usagers de la SNCF sont en pleine galère dans les transports, les taxis opèrent eux aussi une grève, à l'échelle de l'Europe. Dans leur viseur : les VTC.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Les véhicules de tourisme avec chauffeur connaissent depuis quelques mois un véritable succès dû à leurs pratiques commerciales modernes et pratiques. Il suffit de « commander » un VTC depuis son smartphone; on sait exactement où il se trouve, et combien la course va coûter. Sans compter le confort et les prestations premium de ces transports d'un nouveau genre.
 
Par contraste, les taxis traditionnels semblent enfermés dans des pratiques d'un autre temps. Pourtant, le secteur rencontre les plus grandes difficultés pour rehausser son niveau de qualité et de prestations. Plutôt que de jouer pleinement le jeu de la concurrence, les fédérations de taxis ont préféré peser sur le débat politique et obtenir des gouvernements (peu importe le pays) qu'ils mettent des bâtons dans les roues des VTC.
 
Il est vrai que pour leur défense, les « plaques » dont doivent s'acquitter les artisans taxi sont particulièrement onéreuses, alors que les VTC n'ont à reverser que des frais à leurs entreprises. Le concept des VTC plait non seulement aux consommateurs, mais également aux investisseurs : Uber, le pionnier du genre, a récemment été valorisé à hauteur de 17 milliards de dollars.
 
C'est cette valorisation qui a mis le feu aux poudres des taxis européens. Ils critiquent aujourd'hui les prix pratiqués par les VTC, leurs maraudes et le « racolage » électronique dont ils se rendraient coupables. Thomas Thévenoud, le député PS déjà auteur d'un rapport très favorable pour les taxis, va cette semaine déposer un projet de loi pour encadrer la profession.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook